Recette : les bottereaux

La recette des bottereaux

Facebooktwittergoogle_pluspinterest

Bugnes, merveilles, foutimassons, tortisseaux… Ces beignets ont beaucoup de noms différents selon les régions. Les recettes ne sont pas identiques, mais on les  dévore toujours avec autant de plaisir. Par chez moi, on les appelle bottereaux. Ce sont des beignets que l’on fait traditionnellement à Mardi Gras, avant le Carême.
Quand j’étais petite, chaque année, au mois de février, c’était la même tradition : un samedi matin, on se mettait tous autour de la table avec notre saladier, et c’était parti pour la préparation de la pâte. Comme nous sommes nombreux, et surtout tous très gourmands, on en préparait pour 5, 6 ou même 7 kilos de farine ! [Edit : à priori, mes yeux d’enfants voyaient les choses en grand ! Ma maman m’a dit qu’en réalité le maximum qu’on ait fait est 5 kg de farine… mais c’est déjà pas mal!] Et l’après-midi, après que la pâte ait reposé quelques heures, c’était la friture, et le plaisir de déguster tiède ces beignets saupoudrés de sucre glace. J’aimais particulièrement les « baleines » : les bottereaux fins et avec une jolie bosse sur le dessus !

Cette année, je n’ai hélas pas eu le temps d’en préparer pour Mardi Gras, alors c’est avec un peu de retard que je vous présente ma recette des bottereaux, une recette que je tiens de ma maman.

Recette de Mardi Gras : les bottereaux
Recette de Mardi Gras : les bottereaux

Ingrédients pour 1 kg de farine

  • 1 kg de farine
  • 6 œufs
  • 100 g de sucre
  • 2 sachets de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 150 g de beurre mou
  • 1 petit verre de lait
  • ½ verre de rhum
  • 1 litre d’huile d’arachide
Petits gâteaux : les bottereaux
Petits gâteaux : les bottereaux

Préparation des bottereaux

Pensez à préparer la pâte à bottereaux en avance car celle-ci doit reposer quelques heures. Vous pouvez la préparer à la main ou au robot.
Commencez par mélanger ensemble la farine, le sucre, la levure chimique et le sel. Ajoutez ensuite le beurre mou et mélangez bien afin d’obtenir une texture sableuse. Ajoutez ensuite un à un les œufs, puis le lait et le rhum. Ajoutez ces deux derniers progressivement : selon la texture de votre pâte il ne faudra peut-être pas mettre entièrement ces quantités. Continuez de malaxer jusqu’à obtenir une boule de pâte. Farinez votre plan de travail, et finissez de la travailler jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse. Ajoutez un peu de farine si vous voyez que la pâte est trop collante. Vous pouvez former 2 boules de pâte pour que ce soit plus facile à travailler.
Une fois la pâte bien lisse, formez 2 boules, et enveloppez-les dans du film étirable. Laissez reposer au moins 3 heures.
Une fois vos 2 boules bien reposées, vous allez pouvoir passer à l’étape de la friture. Pour cela, je vous conseille de travailler au minimum à 4 mains. Farinez votre plan de travail (prévoyez un espace assez grand). Coupez vos 2 boules en 2, afin d’obtenir 4 pâtons : cela sera plus facile à travailler. Etalez le plus possible la pâte (selon vos goûts : certains préfèrent comme moi des bottereaux fins, certains les aiment plus épais), puis découpez des losanges comme ceci :

Découpe de la pâte à bottereaux
Découpe de la pâte à bottereaux

Ici, ce sont de petits losanges qui ont donné de petits bottereaux. N’hésitez pas à les faire plus gros (pour les gourmands !). Réservez-les dans une assiette.
Pendant ce temps, faites chauffer l’huile d’arachide dans une poêle assez profonde. Lorsque celle-ci vous semble bien chaude, testez avec un losange de pâte : celui-ci doit remonter à la surface. Cela signifie que votre huile est assez chaude. Laissez dorer quelques instants avant de les retourner, de les laisser de nouveau dorer, puis avec un écumoire retirez de l’huile et laissez le bottereau s’éponger sur du sopalin. Une fois épongé, disposez dans un saladier, et saupoudrez au fur et à mesure de sucre glace.
Pour la friture, il faut aller relativement vite avant que l’huile se dégrade. C’est pourquoi il y a une personne qui doit être constamment à la friture et qui ne peut rien faire d’autre (comme étaler la pâte, découper les losanges, saupoudrer le sucre glace…), d’où ma recommandation d’être 2, même 3 à préparer les bottereaux !

Pâtisserie : les bottereaux de mon enfance
Pâtisserie : les bottereaux de mon enfance

Quelques idées…

Une fois votre pâte à bottereaux reposée, vous pouvez très bien la congeler crue quelques jours si vous n’avez pas le temps de faire la friture dans la journée. Pensez alors à la sortir quelques heures avant de préparer la friture.
Il est conseillé d’utiliser de l’huile d’arachide pour la friture car c’est l’huile qui supporte le mieux les hautes températures. Mais si vous êtes allergique à l’arachide, ne vous inquiétez pas : hors de question que vous ne puissiez pas goûter les bottereaux ! Vous pouvez très bien utiliser de l’huile de tournesol ! Cette huile supporte plutôt bien les hautes températures, mais se dégradera plus vite que l’huile d’arachide, pensez donc à en prévoir un peu plus !

Facebooktwittergoogle_pluspinterest

2 réflexions au sujet de « La recette des bottereaux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Anti-spam Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.